Les 9 propositions de la FEDOM en vue des élections 2014

1. Revoir à la hausse le nombre d’heures d’aide à la vie quotidienne

Le développement des contingents d’heures d'Aide familiale est vital pour favoriser le maintien à domicile qui est une forme de prise en charge moins coûteuse que les solutions de prise en charge institutionnelles.

2. Consolider et finaliser la reconnaissance du métier de garde à domicile

Consolider la reconnaissance et le financement de ce métier de sorte que chaque service puisse le mettre en œuvre.

3. Améliorer la reconnaissance et l’encadrement du personnel de terrain et des bénéficiaires

Un personnel d’encadrement compétent et actif en nombre suffisant est une condition essentielle au bon fonctionnement des équipes et à la réalisation de leurs missions.

4. Réformer le système des Titres-services

  • Réaffecter une partie du budget des Titres-services en contingent d’heures Aides ménagères en soutien aux Aides familiales.
  • Consolider financièrement le département Titres-services de sorte que les entreprises qui le développent puissent stabiliser leur situation économique.

5. Revoir le barème des usagers SAFA afin de leur permettre de disposer des services dont ils ont besoin en volume suffisant

Revoir le barème de contribution des bénéficiaires (SAFA) pour qu’il s’adapte en fonction de l’évolution des revenus de la personne aidée mais aussi en tenant compte de l’intensité de l’aide requise.

6. Orienter la population vers les services et les métiers adéquats

Redessiner la cohérence de la prise en charge entre le secteur du domicile et le secteur résidentiel et organiser la transition des situations entre ces deux secteurs.

7. Valoriser la complémentarité des métiers

  • Définir et reconnaître chaque métier pour assurer leur complémentarité des métiers et baliser les transitions des prises en charge de l’un à l’autre.
  • Délimiter les départements d'activité (SAFA et Titres-services) en vue de déterminer les compétences, les publics spécifiques et les champs d’activités.

8. Soutenir le recrutement et la formation des métiers du domicile

Reconnaître et valoriser les métiers de l’aide à domicile par rapport aux métiers du secteur institutionnel.

9. Favoriser une politique de mobilité des stagiaires et des travailleurs

Permettre aux demandeurs d’emploi d’accéder aux emplois et aux services de l'aide à domicile de recruter les travailleurs dont ils ont besoin.

Pour plus d'infos sur nos 9 propositions